Pour cette troisième édition de Scène Vagabonde Festival, sur la rive droite, nous sommes heureux de poursuivre notre objectif : proposer du théâtre de texte. Ceci afin de sensibiliser les jeunes adultes dans leur cursus du plan d’étude du secondaire I ou II et par la même occasion de répondre au souhait du grand public.

Car avant tout le théâtre s’adresse à toutes et à tous. C’est son rôle politique et social. « L’élitisme pour tous » comme l’exprimait Antoine Vitez.

Ironie de l’époque que nous traversons. L’artiste porte-voix utilise la parole, réveille les mots et transmet un message, quelle que soit la langue dans laquelle il nous parle.

Alors, qu’on apporte cette puissance du langage sur Scène où chaque mot devient souffle, respiration pour exprimer une action, une pensée abstraite qui prend forme l’instant éphémère d’une représentation. Au théâtre, le texte devient un tableau en mouvement que le spectateur découvre non pas par l’écrit, mais d’après ce qu’il entend et de ce qu’il voit. « Le langage est puissant, non par lui-même, mais par le fait qu’il transmet le contenu de l’âme humaine, de l’esprit humain. » (La Construction du personnage ; C. Stanislavski, 1930).

Aujourd’hui, le langage prend d’autres formes dans notre société, il est virtuel mais surtout fonctionnel, efficace et rapide. Cette immédiateté se réduit souvent à des sons ou des symboles, parfois vides de contenus, de significations réelles. Il y a peu de place et de temps pour la pensée sur nos écrans multiples. On n’explique plus, chacun comprend ce qu’il veut, c’est sa liberté… Donc le langage communique ce que l’autre veut entendre ou croire, c’est le choix de chaque individu. Pourtant, quelle que soit son expression, il est indispensable de comprendre le langage, de lui donner du temps pour communiquer un sentiment et partager un ressenti.

Le Scène Vagabonde Festival propose cette année quatre spectacles qui relèvent l’importance du langage sur scène. Nathalie Sarraute avec Pour un oui ou pour un non et Elle est là sculpte de façon chirurgicale les mots mais valorise également les silences. Ombres sur Molière, rend hommage en alexandrin à l’homme de théâtre qui dénonce avec sarcasme, l’hypocrisie d’une époque. Pour finir, Je reviens te chercher, un cabaret théâtre en pleine pandémie met en scène notre condition humaine, à travers l’expression corporelle et la musique, qui révèlent nos fragilités et notre besoin de changement. Un langage chanté, enjoué, enchanté…

Nous nous réjouissons de vous retrouver, cher Public pour ce Scène Vagabonde Festival 2022 au parc Trembley.

Valentin Rossier
Directeur artistique